Archives Mensuelles: octobre 2016

40e rencontre du Canapé littéraire : La rentrée littéraire 2016

Par défaut

Plus que dans tout autre pays, en France, le monde littéraire concentre son attention sur la période septembre-octobre quand la plupart des nouveaux livres paraissent. Ainsi, la « rentrée littéraire » est célébrée comme un événement annuel, avec des numéros spéciaux des journaux et magazines, et naturellement la panoplie de prix littéraires avec ses étapes de la première sélection au décernement solennel au début du mois de novembre. Cependant, si on ne s’occupe pas professionnellement de la littérature contemporaine, on n’a souvent pas le temps de se faire une idée des nombreuses nouveautés à découvrir.

C’est pourquoi nous avons décidé de consacrer aussi cette année une session du canapé littéraire à cet événement littéraire incontournable, et de lire et présenter chacun un de ces nouveaux livres, en grand format, qui se trouvent en grand piles dans les librairies, souvent sur une table spéciale « rentrée littéraire ». Ainsi, nous pourrons avoir une bonne première impression personnelle des nouveautés de cette année.

Pour choisir, le plus efficace serait de se rendre dans une librairie et de juste feuilleter les livres et d’en consulter les quatrièmes de couvertures. Cependant, sur la base des premières sélections des prix littéraires les plus importants, je vous indique également quelques suggestions ci-dessous, en ordre alphabétique, avec les nominations entre parenthèses.

Si vous cliquez sur les titres (Ctrl+), vous arriverez sur les pages de présentation de l’éditeur, et de plus, j’ai ajouté quelques mots clés pour chaque titre, selon ce que j’ai pu comprendre des quatrièmes de couverture. J’espère ça vous aidera de faire votre choix.

Nathacha Appanah, Tropique de la violence (Gallimard) (sélections : Goncourt, Medicis, Femina) – jeunesse, île de Mayotte, violence du quotidien.

Metin Arditi, L’enfant qui mesurait le monde (Grasset) (sélections : Goncourt) – île grecque, projets, enfant autiste, homme retraité.

Sophie Avon, Le vent se lève (Mercure de France) (sélections : Renaudot, Femina) – couple, voyage en bateau jusqu’au Brésil.

Hugo Boris, Police (Grasset) (sélections : —) – quotidien de la police, reconduction à la frontière.

Jean-Marc Ceci, Monsieur Origami (Gallimard) (sélections : —) – premier roman, Japon/Italie, mémoire, amour impossible.

Magyd Cherfi, Ma part de Gaulois (Actes Sud) (sélections : Goncourt) – membre de Zebda, maghrébins en France, identité, jeunesse.

Adélaïde de Clermont-Tonnerre, Le Dernier des nôtres (Grasset) (Lauréate : Filigranes, sélections : Renaudot, Académie française, Interallié) – New York, 1969, Dresde 1945, deux frères ennemis, amours impossibles.

Catherine Cusset, L’autre qu’on adorait (Gallimard) (sélections : Goncourt, Renaudot, Femina, Décembre, Interallié) – mort d’un ami, Etats-Unis, psychologique.

Jean-Baptiste Del Amo, Règne animal (Gallimard) (sélections : Goncourt, Medicis, Femina) – à travers les générations, relation homme/animal, élevage porcin.

Benoît Duteurtre, Livre pour adultes (Gallimard) (sélections : Renaudot, Décembre, Académie française) – autobiographique, femmes, décès de la mère, naissance/déclin/mort.

Eric Faye, Eclipses japonaises (Seuil) (sélections : —) – Faits réels, Japon, disparitions mystérieuses, Corée du Nord.

Gaël Faye, Petit pays (Grasset) (Lauréat : FNAC, sélections : Goncourt, Medicis, Femina, Académie française, Interallié) – Burundi/Rwanda, jeune garçon, guerre civile.

Laurent Gaudé, Écoutez nos défaites (Actes Sud) (sélections : —) – Agent secret français, archéologue irakienne, Beyrouth, temps, passé.

Frédéric Gros, Possédées (Albin Michel) (sélections : Goncourt, Renaudot, Femina) – 1632, les démons de Loudun, exorcisme, politique, religion.

Nicolas Idier, Nouvelle jeunesse (Gallimard) (sélections : Medicis, Décembre) – Chine contemporaine, jeunesse à Pékin.

Ivan Jablonka, Laëtitia ou la fin des hommes (Seuil) (lauréat : Le Monde ; sélections : Goncourt, Medicis, Décembre) – récit-essai, fait réel, jeune femme enlevée et assassinée, société.

Régis Jauffret, Cannibales (Seuil) (sélections : Goncourt, Renaudot) – roman épistolaire, mère et maîtresse d’un homme, conte cruel, amour.

Serge Joncour, Repose-toi sur moi (Flammarion) (sélections : Femina, Interallié) – ville/campagne, solidarité/égoïsme, amour.

Luc Lang, Au commencement du septième jour (Stock) (sélections : Goncourt, Femina, Décembre) – accident de voiture, déclenchant une recherche, secrets de famille.

Simon Liberati, California girls (Grasset) (sélections : Renaudot) – Charles Manson, meurtre de Sharon Tate, hyper-réalisme.

Marcus Malte, Le garçon (Zulma) (sélections : Femina, Académie française) – enfant sauvage, à l’encontre du monde, de l’humanité.

Laurent Mauvignier, Continuer (Minuit) (sélections : Goncourt, Medicis, Femina, Décembre) – mère/fils, voyage au Kirghizstan, recherche de soi.

Céline Minard, Le grand jeu (Rivages) (sélections : Medicis, Femina) – femme, comment vivre ?, nature.

Christine Montalbetti, La vie est faite de ces toutes petites choses (POL) (sélections : Medicis) – mission d’astronautes, vie quotidienne à la station spatiale, les dernières fois.

Alexandre Postel, Les deux pigeons (Gallimard) (sélections : —) – couple d’aujourd’hui, société française des années 2000.

Yasmina Reza, Babylone (Flammarion) (sélections : Goncourt, Renaudot) – bourgeoisie, drame, malentendu, solitude, couple.

Joann Sfar, Comment tu parles de ton père (Albin Michel) (Sélection : Décembre) – dessinateur BD, décès du père.

Leila Slimani, Chanson douce (Gallimard) (sélections : Goncourt, Renaudot, Femina, Interallié) – couple, nounou, drame, dépendance d’autres personnes.

Laurence Tardieu, A la fin le silence (Seuil) (sélections : Renaudot) – vente de la maison d’enfance, mémoire familiale, attentats en France 2015.

Karine Tuil, L’insouciance (Gallimard) (sélections : Goncourt, Académie française, Interallié) – conflits de la société contemporaine, différents milieux, racisme, politique.

La liste n’est pas tout à fait complète, et bien sûr, comme toujours ce ne sont que des suggestions. Si vous voulez savoir plus sur les titres, je vous recommande le site web de l’Express, où il y a de nombreuses présentations des auteurs et des livres, avec beaucoup de liens.

Vous pouvez bien sûr aussi trouver d’autres titres qui ne sont pas considérés pour des prix littéraires, mais qui se vendent très bien.

Vous trouverez certainement encore d’autres sources de commentaires sur la rentrée, comme par exemple le site de Filigranes…

Je propose que nous choisissions des livres français, mais si vous ne trouvez rien d’intéressant, n’hésitez pas de présenter des nouveautés parus dans d’autres langues.

Bonne lecture !

Johannes

Publicités