Archives du octobre 23, 2013

La nourriture dans la littérature: récit de la séance

Par défaut

« Dégustation littéraire »

Greggio

Dégusté par Stéphane

Ingrédients: un jeune chef, New York, Paris, une buvette, la nature, une fille anorexique, l’amour…

Préparation: Gaspar est parti pour New York pour recevoir un prix de cuisine, mais il est renvoyé à Paris par la Police suite à un cas d’homonymie avec un délinquant poursuivi par le FBI. De retour en France, il découvre que sa femme le trompe…il prend alors sa voiture et se met à conduire sans direction précise. En fin de journée, il se retrouve devant une buvette en train de fermer ses portes…et voilà qu’il commence une nouvelle vie, il se lance dans une ré-découverte des ingrédients de la cuisine grâce au rapport avec la nature. Un jour il tombe amoureux d’une femme qui n’aime pas manger du tout, et là il invente des nouvelles recettes pour lui redonner le goût de la vie!

Suggestions de consommation: roman printanier, pour remonter le morale dans une journée grise (on est à Bruxelles!).

Elsschot

Dégusté par Johannes

Ingrédients: 1 seul, le fromage!

Préparation: Le livre propose comme plan de lecture une liste des expressions sur le fromage, dans chaque chapitre il y en a quelques unes. Histoire d’un homme belge qui sort avec d’hommes distingués dans des clubs et un jour il a l’opportunité de travailler comme représentant de fromage au Pays Bas. Mais il n’aime pas le fromage (« rêve » de fromage)…il accepte ce poste et il avance même un peu dans cette carrière, en se retrouvant dans toute une série d’épisodes et d’aventures grotesques du monde des affaires (vu comme un club des amateurs de cet ingrédient en particulière)…une satire succulente!

Suggestions de consommation: pour une soirée rigoleuse entre amis!

Staikos

Dégusté par Lucia

Ingrédients: Grèce, nourriture grecque,  deux cuisines comme une pièce de théâtre.

Préparation: Nana a une relation avec deux hommes, Dimitri et Damoclès. La jeune fille, aimante de la bonne cuisine grecque, se partage entre un repas avec l’un et un repas avec l’autre. Quand les deux hommes – qui sont voisins – découvrent que Nana couche avec les deux, ils entament une compétition culinaire pour la conquérir et ils préparent avec une grande passion une série de recettes succulentes. Nana profite beaucoup de ce jeux et au sommet de la compétition, elle annonce aux deux hommes qu’elle les quitte, parce qu’elle va se marier avec son copain.

Suggestions de consommation: à consommer sans modération, pour faire rebondir la passion dans une couple!

Divakaruni

Dégusté par Barbara

Ingrédients: les épices, l’amour, les relations humaines

Préparation: Tilo prépare pour les familles qui fréquentent son petit magasin des mélanges d’arômes et d’épices pour soigner tous les malheur. Pour chaque problème, il y a un remède et ce remède est dans une particulière épice (par exemple, le gingembre sert à dire « no »!). En dosant épices et ingrédients, Tilo se tient au centre d’un tissu des relations humaines très délicates. Chaque épice est un voyage dans un sentiment différent.

Suggestions de consommation: en cas de voyage exotique, pour une meilleure digestion!

Mazeh

Dégusté par Naomi

Ingrédients: recettes de chef, Elysée, le plaisir à table

Préparation: Carnet de recettes d’une chef qui a travaillé à l’Elysée comme à la campagne. Chaque ingrédient est traité dans toute sa particularité. A chaque rencontre avec quelqu’un, suit une recette. La nourriture est donc fort liée aux personnages auxquels les recettes sont liées.

Suggestions de consommation: à rythme très rapide, comme une série de mises en bouche!

 

Bauermeister

Dégusté par Flavia

Ingrédients: la bouffe, les élèves et leur vies!

Préparation: Chaque personnage du roman (chaque élève de l’école) cache une histoire personnelle très intense, que la préparation d’un plat fait ressortir. Les événements de l’école sont le scénario d’une série de révélations pour tous les personnages. A tout épisode correspond un chapitre qui décrit le procès d’élaboration des souvenirs des chacun, à la recherche du sens de la propre vie, un voyage de découverte à travers la nourriture.

Suggestions de consommation: pour retrouver l’esprit du lien entre la nourriture et la littérature, vue que la nourriture est « de tous les jours » et donc littéraire par définition!

Duras

Dégusté par Katja

Une dame (Anne) accompagne son fils à prendre des leçons de piano dans son appartement. Au dessous de cet appartement, il y a un café où un jour une meurtre…Anne rencontre chaque après-midi dans ce café un homme, avec lequel elle entame une conversation autour de ce crime dont ni l’une ni l’autre sont vraiment informés. Ses conversations se déroulent au rythme d’une succession de verres de vin…

Katja n’a pas trouvé dans sa lecture un vrai lien entre la littérature et la nourriture, donc j’ai fait une  petite recherche sur le roman et voilà quelques conclusions: La plupart de l’histoire se déroule dans le café, dans lequel les deux personnages principales (Anne et l’homme inconnu) se retrouvent régulièrement autour d’un verre de vin. L’élément nourriture pourrait être « aperçu » dans ces petits détails, vue que l’œuvre fait partie de la courant du Nouveau Roman, en laissant totale liberté d’interprétation au lecteur en proposant un intrigue simple et plutôt linéaire.

Ali 

Dégusté par Vitalba

Ingrédients:

Londres, le restaurant d’un grand hôtel

Gabriel (le chef), Yuri et Lena

Les différences culturelles, l’ intrigue, le désir de s’affranchir, les rêves, l’espoir d’une vie meilleure, l’égoïsme et la rédemption…

Préparation: 

Gabi est en tête d’une équipe multiculturelle qui se ressemble tous les jours dans la cuisine d’un Grand Hôtel de Londres. Il  gère le restaurant sans passion, au jour-à-jour, tout concentré sur son projet personnel et pourtant occupé à garder des bonnes relations avec les potentiel investisseurs de son futur restaurant à lui. Des événements inattendus – la mort d’un des commis de cuisine – et l’arrive de Lena dans sa vie, en bouleversant sa routine, lui font mettre en discussion son attitude et son mode de vie.

Une réflexion s’impose avant de franchir le prochain pas. Un examen de tout ce qu’il se passe dans le quotidien lui permet de retrouver ses origines et de mettre à côté son ego. Il se rapproche de sa famille et s’interroge sur le vrai sens de la cuisine pour lui, tandis qu’un entourage de personnages de différentes cultures se rendent protagonistes de son histoire d’une façon ou d’une autre.

Suggestions de consommation :

Histoire mélancolique avec beaucoup de digressions temporelles, facile à digérer, conseillée si on est en pleine réflexion sur le sens de notre vie.  Au bout du compte, le rapport avec la nourriture ici est seulement un moyen de lecture de soi-même, pas vraiment protagoniste, tandis que c’est la cuisine comme lieu de rencontre qui se place au centre de l’histoire.

Vitalba

 

Publicités