Archives Mensuelles: juin 2012

Introduction à l’art plastique: La pierre pi … ou disque P’I

Par défaut

Origine et histoire :

Un pi ou p’i est un disque de pierre légèrement bombé et percé en son centre d’un trou rond. Les plus anciens p’i proviennent de Chine et sont en jade. Le jade peut avoir de nombreuses teintes, allant du blanc au brun presque noir, en passant par le vert, le bleu et le rouge. Les premiers souverains utilisaient les p’i dans les cérémonies où ils faisaient appel aux esprits célestes en sacrifiant des animaux. On en trouve déposés dans des tombeaux chinois datant du Néolithique (il y a cinq mille ans). Ils sont déposés en nombre sur le corps pour le protéger et faciliter son accès au ciel. Aujourd’hui ils sont portés comme amulette de protection, sans compter les utilisations magiques ou «thérapeutiques».

Symbolique :

Ce disque p’i est une des représentations chinoises les plus épurées de l’univers et de l’inconnaissable, du monde matériel et de l’ineffable, du manifesté et du non manifesté,  de la terre et du ciel.

La pierre P’i résume pour moi des concepts essentiels : son centre évoque, par le vide du trou, l’Ineffable. Ou encore l’inconnaissable, le non manifesté, le ciel, l’inexprimable.

Souvent le centre est réservé à ce qui est le plus élevé, le plus grand que tout. Prenons deux exemples : les mandalas dont Bouddha est le centre pour le bouddhisme, et le Linga au centre du socle avec réceptacle pour évoquer Shiva dans l’hindouisme.

La « présence » de ce vide est rendue manifeste par la matière (la pierre) qui l’entoure. Nous sommes esprit et matière, pensée et terre, âme et animalité. Une vie sage serait de suivre la voie du milieu, celle qui fait chanter la cohabitation entre âme et matière, chacune révélée par l’autre.

L’artiste plasticien -en dehors des artistes conceptuels qui se sont appauvris en s’enfermant dans la prison de l’intellect- est par excellence le révélateur de sentiments, de sensations, d’émotions et d’autres éléments à première vue inexprimables, à travers la matière et la forme…

 Eric

Publicités

L’art plastique: se préparer à la 3ème rencontre!

Par défaut

Nous ne sommes plus loin de la troisième réunion du Canapé Littéraire, le mercredi 20 juin à 19 heures. Je rappelle que le thème en est l’art plastique.

Voici ma proposition : chacun apporte son livre. Ceux qui en ont envie peuvent, en plus de leur livre, apporter un objet ou une photo d’œuvre qu’ils trouvent être en relation avec leur livre.

Et pour ceux qui en ont le temps ils peuvent aussi apporter une fiche avec un très court résumé de leur livre (une dizaine de lignes, cela peut être une reprise de texte sur internet).

Ensuite je vous propose un choix multiple :

  • Vous arrivez juste avec votre bonne humeur
  • Vous  racontez ce qui vous a particulièrement touché dans le livre, ce que vous y avez aimé, les questions que vous vous êtes posés (approche du livre en tant que lecteur).
  • Vous racontez à propos de l’auteur du livre, pourquoi vous vous y êtes attaché et le lien entre l’auteur et l’art plastique.
  • Vous entrez dans le livre, vous devenez l’artiste, vous nous racontez vos émotions en tant qu’acteur dans le livre.
  • Vous entrez dans le livre, vous êtes critique d’art, vous racontez.
  • Vous entrez dans le livre, vous êtes une œuvre d’art décrite dans le livre, vous racontez votre vie d’œuvre d’art dans le livre

A la fin de la rencontre il y aura un temps prévu pour les questions et un échange. L’organisation se fera en fonction du nombre de participants.

Je me réjouis de vous revoir, à bientôt !

Eric